Home La Pêche en Mer en Irlande La Pêche du Bord en Irlande

La Pêche du Bord en Irlande

peche en mer

Le pêcheur avec un bar

La pêche depuis la bord en Irlande compte parmis les meilleures de toute l’Europe. On peut pratiquer tous les types de pêche et prendre le nombreuses espèces pendant toute l’annèe.

Pêcher depuis des plages battues par la tempête de la côte ouest lorsque des vagues atteignent leur paroxysme est l’une des grandes joies de la pêche en mer en Irlande. De loin, des grandes nappes d’eau bordées d’écume semblent se soulever de la mer. De pres, des rouleaux d’écume se gonflent en rugissant et viennent s’écraser sur la grève en laissant de grandes trainées blanches au ressac. Le pêcheur avisé pourra advancer dans les rouleaux du fait que les plages, pour la plupart peu profondes et sans danger et apprécier une pêche d’une qualité incomparable, égale a la pêche au saumon et a toute autre forme de pêche.

Il faudra toutefois s’enquerir dans la localité sur les zones de danger avant de pratiquer ce sport. Les reserves de bar, qui fut jadis l’un des espèces les plus prisées de l’île, commencent de se rétablir, mais le rai, le flet et le chien de mer sont toujours en surabondance. Un gros flet du Kerry, assez grand pour remplir une poêle, fait un plat délicieux. On y pêche parfois aussi le milandre, que l’on capture également depuis les plages de la cote des comtés Clare, Galway et Mayo. Le pêche au milandre est un grand sport, c’est la raison pour laquelle on remet systématiquement les prises a l’eau. Les plages du nord du comté Wexford abondent en émissoles et en raies au printemps, alors que les plages de galets du comté de Wicklow et du littoral du Cork sont riches en petites morues l’hiver venu.

Le contraste entre la pêche au mulet dans les vagues et depuis le ravage ne peut pas être plus pronouncé. Le milandre et le bar sont des espèces audacieuses et vigoureuses. Le mullet est un poisson timide qu’on rencontre le plus souvent dans les parties tranquilles du littoral de l’Irlande. Les ports et les bras de mer sont leur repaire favori. Ils se glissent sur l’eau a marée haute et se montrent dans les remous et l’écume causés par des bateaux dans les fonds peu profonds. Pêcher au flotteur et avec un canne de pêche en eau douce légère peut etre une operation delicate mais praticable pendant tous les mois d’étè depuis toutes les côtes de l’Irlande. Une fois prise à l’hameçon, le mulet mettra aussi bien le matériel que la patience du pêcheur a l’épreuve, car ces poisons aiment se débattre.

De nombreux kilomètres de côtes escarpées bordent le littoral de l’île. Le lieu et la vieille, deux espèces comptent parmi les plus prisées de la pêche depuis les rochers, sont communs. On pêche ces espèces en abundance à partir du littoral éscarpe des magnifiques peninsulas de Beara, d’Iveragh et de Dingle dans le sud-ouest de l’île, mais aussi dans d’autres endroits similaires sur les côtes nord-ouest et sud-ouest. On peut également effectuer de bonne prises depuis les rochers sur les îles, telles que Valentia au sud-ouest et le long de la côte du comté Clare.

Pêche à la mouche en mer

La popularité de la pêche en mer à la mouche ne cesse de croître et ses adeptes de plus en plus nombreux. Cela est dû en grande partie à l’expérience de pêcheurs revenant de pays où cette pêche est couramment pratiquée mais aussi à l’intérêt qu’y porte la presse spécialisée et le développement de matériel adaptés et plus accessibles.

De nombreuses espèces marines se pêchent en effet à la mouche, offrant ainsi une nouvelle orientation à cette pêche passionnante. Cela est d’autant plus intéressant qu’à certains moments de la saison, notamment les mois chauds , la pêche à la mouche en eau douce est moins intéressante. En Irlande, la proie traditionnelle du pêcheur à la mouche en estuaire et bord de mer fût toujours la truite de mer mais bar, lieu, mulet, lieu, maquereau sont aussi de formidables poissons à traquer à la mouche et livrent un combat furieux sur ce matériel.

Une canne de puissance 8/10 est nécessaire pour lancer ces grosses mouches de mer, souvent par vent fort avec des poissons pouvant atteindre une très belle taille. Ne pas oublier l’effet de la mer sur le matériel et utiliser cannes, soies et moulinets adaptés.

 

Montages de base les plus courants

Il existe deux types de montages régulièrement utilisés en Irlande. Ces montages sont le paternoster et la plombée coulissante. Tous les montages de pêche en mer sont basés sur ces deux montages de base voire une combinaison des deux. Les composants de ces montages sont disponibles auprès de la majorité des détaillants.

Matériel de base et montages utiles

En général, les montages à plusieurs hameçons ne conviennent pas pour la pêche du bord en Irlande en raison de la nature très mixte des fonds et des risques accrus d’accrochage. Aussi, quand les poissons se nourrissent à grande distance du bord, ces montages multi hameçons font diminuer la distance de lancer, rendant la pêche inefficace.

One hook paternoster

Le Paternoster à un hameçon est le montage idéal pour atteindre ces poissons postés loin du bord. C’est un montage simple, avec un hameçon sur une potence coulissant entre deux nœuds baril. De petites billes percées permettent d’amortir le chocs du lancer et d’éviter à l’émerillon de sortir de son parcours. En bout du montage se trouve le clip ‘Génie’ sur lequel est agrafé le plomb puis le clip à appât sur lequel sera fixé l’hameçon esché qui se trouvera ainsi juste derrière le plomb lors du lancer. Cette position de l’appât derrière le plomb donne un aspect plus aérodynamique au montage et évite tout battement de la potence, permettant d’atteindre une bonne distance mais aussi d’éviter le déchirement d’une esche molle. Dès son entrée dans l’eau, l’effet de la compression de l’eau agit sur le clip qui libère et présente de façon parfaite l’hameçon esché. La grosseur de la ligne et la taille d’hameçon varient bien sûr en fonction de l’espèce recherchée. Ce montage convient bien pour la morue et le merlan en hiver et pour le bar en été.

Two hook paternoster / leger

Quand les poissons sont près du bord et que la distance n’est pas essentielle, le Paternoster à deux hameçons est alors recommandé, permettant de pêcher avec une esche à fond et l’autre en potence. Ce procédé est particulièrement efficace pour le poisson plat sur une plage et marche aussi pour la raie, la roussette etc en eau plus profonde où se mélangent coins sablonneux et roches.

float rig

L’une des formes de pêche les plus rentables pour capturer un large éventail d’espèces à partir de quais, promontoires rocheux ou en bateau : maquereau, mulet, lieu, vieille et aiguillette. Les esches aussi sont variées : vers marins, pain, coquillages, poisson. Ce montage est adapté selon la profondeur à laquelle on veut pêcher et le flotteur, coulissant, évolue entre un nœud d’arrêt au dessus du flotteur et l’émerillon du bas de ligne. On utilise là aussi les petites billes percées en plastique pour éviter l’usure aux nœuds et bloquer le flotteur. La plombée est groupée et sa densité varie avec la taille de l’appât.

D’une façon générale, le tiers supérieur du flotteur devrait être visible. Les tailles de l’hameçon et de l’esche varient selon l’espèce recherchée. En fait ce montage dûment adapté sert à pêcher le requin, le milandre ou la vieille et le maquereau !